Comment arroser son gazon en rouleau ?

Nous avons déjà consacré un article à la question « comment entretenir un gazon en rouleau». Dans cet article, nous avons traité de la question de la préparation du sol, de l’installation du gazon et de l’entretien de manière générale de ce type de gazon naturel (tonte, engrais, arrosage, semis, etc.). Aujourd’hui, nous avons décidé de consacrer un article spécifiquement à la question de l’arrosage.

Eh oui, cela ne vous a sans doute pas échappé, mais l’été est là et les premières vagues de chaleur ont d’ores et déjà fait leur apparition. Comment faire donc, pour offrir à son gazon naturel le meilleur arrosage, pour éviter qu’il ne dessèche pendant la saison chaude ? La réponse dans cet article. 

Comment arroser un gazon naturel en rouleau ?

Ce qu’il va être annoncé ne va sans doute pas vous surprendre, mais un gazon naturel qui n’est pas suffisamment arrosé est un gazon qui jaunit, puis qui se dessèche, et meurt. Et une fois qu’il est devenu complètement jaune et sec, n’espérez même pas pouvoir rattraper la situation… il vous faudra tout recommencer depuis le début. 

Avant d’en arriver à de telles extrémités, voici ce que vous devez savoir sur les gazons en rouleaux : 

Le gazon naturel en rouleau a besoin d’énormément d’eau pendant les deux à trois semaines qui suivent son installation, surtout s’il fait chaud. En effet, le premier jour de leur installation, les plaques de gazon sont uniquement posées sur le sol, mais n’adhèrent pas à celui-ci. De plus, à force d’avoir été sorti de son environnement naturel, manipulé dans tous les sens et transporté sur plusieurs kilomètres, le gazon a été stressé. Oui, j’ai bien dit "stressé". Il faut donc éviter de lui rajouter du stress physique (par exemple, en le piétinant les premières semaines) ou du stress hydrique. Au contraire, il faut d’une part le laisser au repos et d’autre part lui donner suffisamment d’eau pour qu’il récupère et que, jour après jour, il fabrique de puissantes racines qui s’enfonceront dans le sol. 

Pendant les deux à trois premières semaines, arrosez donc votre gazon chaque jour abondamment. Le meilleur moment de la journée pour ce faire est le soir, au moment du coucher du soleil. Ce faisant, l’eau de l’arrosage ne brûlera pas les feuilles du gazon sous l’effet du soleil. 

À partir de la troisième semaine, vous pouvez commencer à espacer les arrosages en arrosant tous les deux jours, puis toutes les semaines. Deux écueils à éviter pendant cette période : le trop d’arrosage qui conduit à l’inondation, et le pas assez d’arrosage qui conduirait à l’assèchement du sol. Pour évaluer le besoin en eau, surveiller le taux d’humidité du sol, l’éventuel jaunissement des brins et la météo. Attention, les brins du gazon peuvent aussi jaunir en cas de sur arrosage. 

Oubliez l’arrosage et adoptez le gazon synthétique

gazon artificiel aménagement

Avec le développement des épisodes de sécheresse, le bon geste écologique n’est pas toujours celui que l’on croit. En installant un gazon synthétique à la place d’une pelouse naturelle, vous limitez votre consommation en eau et la pollution des sols avec les engrais. 

Outre l’aspect écologique, l’installation d’un gazon synthétique vous épargne de nombreux tracas. Fini, l’arrosage donc, mais aussi la tonte, la surveillance de la météo, le sablage annuel, la nécessité de resemer, etc. Sentez-vous libre de partir en vacances pendant tout l’été si vous le souhaitez, votre pelouse artificielle ne bougera pas d’un pouce. En termes d’entretien, un passage de brosse ou de balai de temps en temps et votre gazon retrouvera sa brillance du premier jour. 

 

Besoin de plus d’informations ? Visitez notre site gazons-synthetiques.net ou contactez nos conseillers de clientèle au 04.91.76.31.53

A lire aussi : 

Quels sont les avantages du gazon synthétique par rapport au gazon naturel ?

Quel est le meilleur gazon artificiel ?

Dans le même thème

Liste des thèmes abordés dans l'article

...