Comment poser du gazon synthétique sur de la pelouse ?

Ça y est, c’est décidé ! Vous en avez assez de votre vieille pelouse qui n’en peut plus de subir le gel, la sécheresse, les animaux et toutes les maladies que le vent ramène. Vous ne parvenez pas à obtenir comme dans les magazines, le gazon anglais de vos rêves, ou alors vous y parvenez, mais ça vous prend un temps fou. Alors, comment limiter les contraintes en passant au gazon synthétique ? C’est ce que l’on vous explique dans cet article. 

Supprimer la pelouse naturelle avant d’installer le gazon synthétique 

Vous vous en doutez, il ne suffit pas de poser directement votre gazon synthétique sur la pelouse naturelle existante. Ce serait peu efficace. Le risque, c’est d’une part que l’herbe pourrisse en dessous et cause moisissures et mauvaises odeurs. D’autre part, les mauvaises herbes peuvent continuer de germer et tenter de passer à travers la semelle du gazon synthétique. Ce faisant, celui-ci s’abîmera beaucoup plus vite qu’à l’ordinaire.

La première opération à entreprendre consiste donc à désherber votre terrain. Il existe une multitude de méthodes à votre disposition pour ce faire (évitez toutefois le glyphosate, ce n’est bon ni pour la santé ni pour l’environnement). L’une des méthodes les plus efficaces pour le désherbage consiste en l’insertion de vapeur à haute pression dans le sol. Ce faisant, vous éliminerez toutes les graines en attente de germination et éviterez les risques de repousse. 

Une fois le sol désherbé, il faut procéder à l’aplanissement du terrain. Avec une pelouse naturelle, vous pouvez vous permettre d’avoir un terrain cabossé. Avec un gazon synthétique, vous ne pouvez pas vous le permettre, au risque, une fois encore, d’abîmer votre gazon. À l’aide de lignes de niveau positionnées aux quatre côtés de votre terrain, ratissez et compactez jusqu’à obtenir un terrain parfaitement plat et compact. 

Enfin, ajoutez un tissu géotextile pour vous  assurer qu’il n’y est pas de repousse, puis, ajoutez une fine couche de sable qui anéantira le moindre petit nivellement de terre. 

Passez à la pose de votre pelouse artificielle 

Si votre terrain a été correctement préparé, la pose de votre gazon synthétique ne devrait pas vous poser trop de souci. Le plus important à cette étape, c’est de s’assurer d’avoir correctement réalisé le calepinage (c’est-à-dire le plan d’installation des différents tronçons de gazon synthétique). 

Pour cette étape, nous vous recommandons d’agir par temps sec, mais avec une température qui n’est ni trop élevée (sinon la semelle se dilatera) ni trop basse (sinon la semelle se contractera). Positionnez vos bandes de gazon synthétique aux emplacements prévus avec toujours les brins couchés vers vous. Assurez-vous qu’il n’y a pas d’erreurs ou de manque, puis fixez-les : d’abord entre elles (grâce aux bandes de jonction) et sur les côtés (grâce aux clous de charpentier). Et c’est fini !

clous pour gazon artificiel

Pensez à entretenir votre gazon synthétique 

L’avantage du gazon synthétique, c’est que son entretien est grandement facilité. Cependant, ça ne veut pas dire que vous n’aurez absolument rien à faire pour les dix prochaines années. Votre principale mission consistera à s’assurer que les débris ne s’accumulent pas dessus. Je pense en particulier à la poussière naturelle ou aux feuilles mortes. Pour ce faire, vous pouvez vous servir d’un bâton de cantonnier ou d’une brosse aspirante électrique à passer autant que de besoin en fonction de l’usage. 

Pour plus de renseignements, nous vous invitons à nous contacter au 04 91 76 31 53 ou à nous envoyer un mail à info@gazons-synthetiques.net.

A lire aussi : 

Quel type de gazon synthétique choisir ?

Est-il possible de poser du gazon synthétique sur une terrasse en bois ?

Dans le même thème